Dans cette rubrique, nous vous  présentons quelques " fiches techniques "  accessibles  en déroulant le menu ci-dessous.

Ces fiches pratiques   sont destinées à donner une information synthétique sur la législation. Les informations fournies n’ont pas de valeur légale ou règlementaire.
Pour obtenir des informations plus détaillées sur les thèmes traités, il est conseillé de se reporter aux textes officiels mentionnés dans chaque fiche.

On le reçoit chaque mois. On le parcourt bien souvent rapidement. On vérifie en général le salaire qui sera versé. Et on ignore la plupart des lignes et les petits détails qui y sont inscrits.

La fiche de paie regorge pourtant d'informations sur votre employeur, votre travail et votre situation. Le salaire net que vous percevez n'est obtenu qu'après une série de calculs qui découlent de votre situation professionnelle et de votre couverture sociale. Cotisations sociales, indemnités de congés payés ou coefficient... toutes ces données peuvent paraitre obscures.

 

 

En raison des modifications présentes dans les nouveaux bulletins de salaire, cette fiche technique est en cours de travaux.

Y-a-t-il des mentions interdites ?

 

Si la forme du bulletin de salaire est relativement souple, il comporte des mentions obligatoires : identifications de l'employeur et du salarié, conventions collectives, montants... D'autres éléments que ceux-ci peuvent y figurer. Cependant, certaines mentions sont rigoureusement interdites.

Le bulletin de salaire ne peut ainsi pas faire référence à l'exercice du droit de grève. Il est par exemple prohibé de mettre en évidence les retenues de salaire pour jours de débrayage. De même, le fiche de paie ne peut comporter de mention de l'exercice d'une éventuelle activité syndicale.

Il est interdit de mentionner l'exercice du droit de grève sur une fiche de paie.

 

Nous espérons que ces explications en texte et avec des illustrations du contenu de votre bulletin de salaire vous auront apporté des précisions utiles.